• La balade silencieuse - le rappel remis en question

    La balade silencieuse - le rappel remis en question

    Tinker et Mordraugwen deux Blue bay sheperd dont une extrêmement craintive et impossible à lâcher
    durant les premiers mois de balade collective.

    Les balades silencieuses j'en fait depuis toujours mais je n'avais jamais mis de mot dessus.

    J'ai toujours eu des chiens avec lesquels je n'avais pas besoin de faire attention et avec qui le rappel restait une nécessité exceptionnelle.

    Je demandais également à mes clients de ne pas rappeler sans cesse leur chien.

    Puis j'ai découvert que des éducateurs avaient mis un nom dessus et surtout qu'ils étaient allés plus loin dans la technique de la balade "sans rappel". Je me suis particulièrement intéressée à la philosophie du "chien libre", certaines techniques sont d'ailleurs reprises dans cet article, un stage à venir avec Nadine Chastang viendra compléter cette vision de la balade et du chien plus largement.

    Qu’est ce que c’est ?

    Comme son nom l’indique c’est faire une balade sans rappeler son chien. Le rappel n’est pas le plus facile des exercices, il demande beaucoup au chien : savoir laisser-tomber, savoir gérer sa frustration, avoir envie d’être avec son maitre (plus dur qu’il n’y parait)…

         Cependant, le rappel, il est nécessaire d’en avoir ! Il faut pourtant l’utiliser à bon escient et ne pas saouler le chien. Reprenons les basiques : le rappel c’est le chien qui revient à son maitre plus ou moins rapidement avec plus ou moins d’envie. Il est souvent récompensé à la friandise (plus ou moins appétente selon les cas), le chien doit être appelé de manière joyeuse et systématiquement félicité quelque soit le temps qu’il met à revenir.

       Si votre chien est hésitant évitez de vous mettre de face, mettez-vous de profil et invitez-le à venir, invitez-le à vous suivre.
    Mais cette demande coupe court à toutes les activités qu’il était entrain de faire : courir, renifler, creuser…D’autres moyens vous permettent de « rappeler » votre chien sans que ayez besoin d'ouvrir la bouche.

      Problème majeur de ce fameux rappel : lors de la balade il est plutôt utilisé comme moyen de contrôle afin que le chien ne s’éloigne pas trop. Il est donc employé à tord et à travers et surtout tout le temps.

    Le chien ne profite pas de sa balade et vous non plus. Beaucoup de stress et de pression pour tout le monde.  

    Que demandons-nous réellement à nos chiens ?

    Qu’ils n’aillent pas trop loin et restent à vue, qu’ils fassent demi-tour, qu’ils n’aillent pas voir les autres chiens ou les personnes que nous croisons.

    Comment pouvons-nous travailler tout cela sans rappeler notre chien ?

         De nombreux chiens sont attentifs à notre gestuelle, à nos mouvements, à notre façon de nous déplacer et nos émotions. Si toutes ces choses sont bien faites et consciemment, le rappel n’est tout simplement pas indispensable en balade. Ainsi, vous travaillez sur son « suivi naturel » : de nombreux chiots et jeunes chiens l’ont naturellement.

         Pour ces derniers, il suffit de les poser au sol pour qu’ils vous suivent tout naturellement : vous êtes un point de repère fort dans leur nouvelle vie. Avec eux, il n’y a pas grand-chose à faire : vous déplacer, ne pas toujours le suivre en opérant des changements de direction, en effectuant des demi-tour de temps en temps pendant vos balades. Rapidement votre chien va apprendre à faire attention à votre gestuelle, à vos mouvements, à ce que vous ne soyez pas trop loin, pas trop longtemps hors de sa vue.

    Pour les adultes, c’est souvent un autre travail : renforcement de la relation, prise de confiance en lui et lui en nous, gestion de la frustration, lui apprendre à « laisser-tomber » etc etc Autant de facteurs que vous devez (avec l’aide d’un éducateur éventuellement) déterminer en l’observant.

          Vous croisez un chien ? Une personne ou un groupe ? Déviez simplement votre trajectoire, ne foncez pas tête baissée vers ce qui va forcément intéresser votre loulou. Quelques mètres de côté, un écart plus ou moins important selon le caractère de votre chien, son âge…suffit à aider votre chien à ne « pas aller dire bonjour » sans le rappeler ou lui donner une multitude d’ordres.

    Il est important que ces balades aient lieu, surtout au début, sans excitation et sans trop de sollicitations aux alentours. Et dans des endroits sans dangers immédiats ! Si vous ne le sentez pas les premières fois utilisez une longe de 15m environ et tenue à la main : travaillez vos déplacements, les demi-tour ainsi que "tu laisse". Si vraiment il est difficile pour vous de lâcher prise, faites appel à un éducateur canin pour vous aider à passer ce cap, parfois il suffit simplement d'un ou deux RDV.

         Si vous êtes stressé mettez lui une médaille, un GPS, un grelot, une longe…Tout ce qui pourrait vous rassurer. Car vos émotions sont importantes : si vous êtes trop stressé, votre chien n’aura pas envie de le gérer et préférera être loin, très loin de vous.

     

    Yuma (Laïka de Yakoutie) et son équipement : une médaille, le GPS tractive et une sonnaille

     

    Quelles autres demandes pouvons-nous mettre à la place de ce fameux rappel ?

         Vous pouvez par contre faire des demandes à vos chiens, un « demi-tour » ne signifie pas forcément qu’il doit revenir à vos pieds et ne lui met pas de pression inutile, un « on y va » pareil.

         D’autres commandes utiles peuvent être mises en place et travaillées : Par exemple, « tu laisses » le chien ou la personne. Alors évidemment au début vous aurez des ratés (la curiosité naturelle du chien va prendre le dessus), vous pourrez même vous prendre des réflexions…mais ça…même avec le chien le plus éduqué du monde vous pouvez vous en prendre. Des erreurs il en fera, et vous en ferez aussi.

         Pour cette commande plus difficile vous pouvez vous aider de la longe pour lui expliquer en douceur et sans stress ce que vous attendez de lui. Vous devez aussi travailler sur les distances plus ou moins courtes selon la distraction et votre chien.

    Pour quels types de chiens ?

       Ces balades sont tout indiqué pour les chiens qui ne présentent pas de problèmes de comportements majeurs. Pour les chiens réactifs (agressifs) avec les congénères et/ou les humains, les chiens extrêmement craintifs etc etc il y a évidemment un travail de socialisation à mettre en place avant de pouvoir faire des balades silencieuses sereinement. Pour cela rapprochez-vous d'un éducateur canin compétent et surtout travaillant en méthode positive.
    Pour les chiens chasseurs certains paramètres sont à prendre en compte : type de chasse, de combien de mètres / kilomètres le chien peut s'éloigner de son maitre, la relation entretenue avec lui, son passé de chasseur...en fonction de ces paramètres vous devez impérativement mettre en place des stratégies et privilégier des lieux de balades spécifiques.

     

    La mise en œuvre de ce type de balade a été très bénéfique pour Yuma, notre chasseuse hors-pair mais cela fera l'objet d'un autre article.

     

    La liberté et les balades sont importantes et nécessaires, elles sont l'une des solutions à de nombreux problèmes de comportement, ne l’oubliez pas !

     

     

     

     

     

     

     

    « Mes émotions submergent ... mon chien

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Fox
    Mardi 10 Janvier 2017 à 19:34

    Je me suis retrouvée dans cet article tiens !

    J'ai habitué Loki tout petit au rappel pour n'avoir aucun problème une fois grand... dans le but de le laisser en totale liberté aussi souvent que je le pouvais. Lorsque nous sommes en rase campagne c'est un réel bonheur de se balader tranquillement, papoter avec les autres et ne lancer que des petits coups d'oeil à son chien de temps à autre pour le surveiller, tandis que lui, il fouine, s'amuse, renifle, galope, et revient de lui-même toutes les 20 secondes pour voir où on est. 

    Il profite tellement que ce n'est pas une corvée de revenir quand je l'appelle (en cas de danger) et il ne rechigne pas du tout à être rattaché : il ne l'associe pas à la fin de la balade où à une punition quelconque, ça veut juste dire "pour le moment reste près de moi, tu pourras repartir plus tard" . D'ailleurs, ce rappel, c'est pas forcément lui dire "Loki, ici" ça peut simplement être un claquement de langue ou un petit "viens" il comprend tout autant. 

    Après, je suis consciente que ce n'est pas forcément possible ou tout du moins aussi simple avec tous les chiens : surtout les chasseurs ou terriers qui ont un instinct un peu plus poussé qu'un berger. 

    2
    FERRADOU Danielle
    Mardi 10 Janvier 2017 à 20:25

    article très intéressant qui rejoint un peu l'école du chiot sans l'aide du moins le moins possible des paroles

    3
    Bobox
    Jeudi 12 Janvier 2017 à 06:55
    De même avec mon boxer que j'ai récupéré à l'âge de 10 mois et qui ne voulait pas sortir de la maison meme pas pour aller au jardin. Après 3 mois de patience j'ai réussi à l'emmener faire une balade de 10 mn et à ce jour soit 2 ans après il profite en toute liberté de ses promenades en forêt seul ou en balades canines sans le moindre souci. Il revient au rappel Ave engouement lorsque cela est nécessaire. Maintenant un seul claquement de doigt et il réagit. Tout ce résultat bien sûr sans aucune sévérité juste beaucoup de patience, de persévérance, de l'observation de comportement et de l'adaption et beaucoup de Tendresse.
    4
    rando canine
    Vendredi 27 Janvier 2017 à 08:04

    Merci pour cet article que je vais bien évidemment partagé ;-)

    Pour Jazz qui est un border terrier j'essaye un minimum d'ordre mais elle part souvent sur des traces ou au train de chevreuils, lapins, canards et faisans... j'utilise un sifflet de chasse ! J'ai en effet constaté que Jazz s’éloigne plus des lors que je multiplie les rappels (zone à risque).

    Bonne journée !

    5
    marley
    Jeudi 6 Juillet 2017 à 17:51

    Bonjour,

    Je découvre votre article, peut-être un peu tard, pour commenter et obtenir des conseils.

    Je rêverai de pouvoir balader mon chien de cette façon!! (C'est un croisé husky * podengo, de 10 mois. ) J'ai commencé à travailler le rappel  dès ses 3 mois. Au début il revenait facilement, puis vers ses 6 mois, j'ai eu de mauvaises expériences: il a tendance à " m'oublier" en balade, pour jouer avec un autre chien, un troupeau de vaches ou de chevaux. J'ai eu très peur avec les chevaux pour lui, comme pour eux... Du coup, je ne le balade plus qu'attaché, en longe et je viens de commander une laisse à enrouleur.

    Je voudrais savoir comment vous faites pour dévier votre trajectoire quand vous êtes sur un chemin longeant des prés (avec animaux), voire un sentier?? D'autant que pour nous, à la moindre distraction (animaux, ou simplement odeurs intéressantes selon lui), je n'existe plus, que je le rappelle ou pas... Comment apprendre  à son chien à "laisser tomber" s'il ne fait plus attention à nous?

    Merci d'avance pour vos réponses et conseils!

     

     

    6
    Galway
    Lundi 7 Août 2017 à 02:26

    A 6 mois, Marley, c'est tout à fait normal que votre chien réponde moins bien (voire pas du tout...) : il entre en adolescence, tout simplement ! Comme les ados humains, il découvre de nouveaux plaisirs, de nouveaux centres d'intérêt, et a donc naturellement tendance à préférer toutes ces nouveautés au plaisir déjà connu d'une caresse ou d'une friandise !

    Un bon moyen pour être sûr qu'il revienne vers vous ventre à terre : s'il ne répond pas (mettons : au second rappel, toujours sur un ton sympa), au lieu de manifester votre mécontentement de la voix ou du geste (ce que nous avons tous tendance à faire), faites tout bonnement demi-tour et éloignez-vous au petit trot ! Ça marche à tous les coups. Et c'est valable également pour reprendre la main dans un chemin étroit. 

     

    Enfin, je vous conseille d'investir dans un harnais style "Julius K9", muni d'une poignée, qui vous permettra de le tenir le temps de croiser les chevaux ou le troupeau de vaches. Le harnais a, à mon sens, deux avantages dans ce type de situations : vous n'étranglerez pas votre chien, et cela lui évitera d'associer laisse et contrainte. Et, bien-sûr, ayez toujours sur vous des super-récompenses (gruyère ou rondelles de knakis) pour le remercier à chaque fois qu'il revient, même au troisième rappel !

    Après c'est une question de temps : la sagesse vient avec l'âge ;)

     

      • Julien
        Lundi 7 Août 2017 à 13:04

        Le demi tour oui ca marche mais le Julius est déconseillé à ce genre de chiens les épaules n eux sont pas libres chercher plutôt un harnais avec les épaules dégager et poignée,moi aussi j ai une husky qui as 1ans et demi ,cherché sur internet y a beaucoup de harnais ou inscrivez-vous sur des groupes de nordique sur Facebook pour des conseils 

    7
    Caro
    Lundi 7 Août 2017 à 10:44
    Avez vous depuis abordé le rappel pour chiens de chasse.
    8
    capucine
    Lundi 7 Août 2017 à 13:33

    excellents conseils mais difficiles de mettre en place quand on habite une région surpeuplée avec des chiens partout et des maitres peu compréhensifs;heureusement,il reste les balades en pleine nature où c'est plus facile,encore que nous n'osons pas encore lâcher notre chienne(6 ans)arrivée depuis quelques mois et qui ne répond pas toujours.....Si quelqu'un peut me conseiller?

    9
    Veroriane
    Lundi 7 Août 2017 à 17:35

    Je suis l'heureuse humaine de deux samoyèdes réputés pour être fugueurs. Ma chienne (4 ans) est arrivée bébé et je l'ai toujours baladée en totale liberté, la laissant aller et venir à sa guise. Et lorsqu'elle ne me voit plus pendant trop longtemps, elle revient d'elle même. Il y a deux ans, j'ai adopté un mâle de six ans, qui n'était jamais sorti de son jardin sauf pour fuguer. Il a donc fallu établir un lien de confiance et ma chienne m'a beaucoup aidé dans' l'apprentissage du rappel. Aujourd'hui, il fait comme elle. Pendant la Balade, il revient me voir de lui même régulièrement sans que j'ai besoin de l'appeler. 

    Et aujourd'hui les balades se passent bien sauf quand on croise du gibier et qu'ils partent en chasse (on habite en forêt). Là, je n'existe plus, et ils' peuvent partir des heures (déjà deux nuits en forêt à leur actif

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Lucas
    Jeudi 5 Octobre 2017 à 14:02

    Bonjour, merci pour cet article que j'ai trouvé très intéressant, je ne connaissais pas ce concept de balade silencieuse et j'ai hâte de faire un essai ! :) Je rejoins par ailleurs le commentaire ci dessus, le harnais julius k9 est vraiment bien et m'a beaucoup aidé d'une manière générale dans l'éducation de mon chien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :